La production industrielle en France passe en mode digital !

La transition numérique est devenue indispensable pour les entreprises industrielles si elles veulent conserver leur compétitivité. Faisons le point sur cette digitalisation des usines françaises !

L’usine s’équipe et devient une usine intelligente

Auparavant, les entreprises étaient pénalisées par des environnements complètement déconnectés. Les responsables naviguaient à vue et n’avaient pas de vision claire et précise des problèmes de qualité, d’indisponibilité et des causes de ces dysfonctionnements. Désormais, les entreprises industrielles intègrent des technologies digitales avancées dans le but d’améliorer l’efficacité globale des équipements, la réactivité de la chaîne d’approvisionnement et la satisfaction client.

Les technologies s’intègrent à deux niveaux :

» L’architecture réseau de l’usine : Les industriels optent pour de nouvelles architectures d’usine offrant des fonctionnalités améliorées. Celles-ci associent technologies opérationnelles d’usine et réseaux IT permettant d’améliorer la visibilité des informations sur les opérations et la chaîne d’approvisionnement. L’usine devient intelligente et bénéficie :

  • D’une visibilité globale permettant aux responsables et aux opérateurs de réagir rapidement en cas de changements de conditions dans l’usine ou sur le marché.
  • D’une sécurité maximale garantissant une défense optimale contre les cyberattaques.
  • D’une production flexible qui permet à l’usine de s’adapter rapidement pour satisfaire la demande et réduire les temps d’immobilisation.

» Les machines : De plus en plus de machines sont équipées de capteurs connectés au cloud permettant la communication avec leurs opérateurs humains et avec d’autres machines, le tout en temps réel. Cette technologie optimise la traçabilité des chaînes d’approvisionnement et améliore la productivité et le taux de rendement jusqu’à 10%.

Des avantages incontestables

L’insertion des nouvelles technologies au sein des usines apportent de nombreuses fonctionnalités notamment liées à la communication et à la collaboration entre usines, décideurs, sous-traitants et chaînes d’approvisionnement. Ces technologies permettent d’accéder aux données des machines connectées, de collecter ses informations, de les analyser et ainsi de prendre des décisions permettant, par exemple, de réduire le délai de commercialisation.

Ainsi, l’adoption croissante de ces technologies digitales permet de :

  • Renforcer les connexions entre usines et environnements de l’entreprise dans son ensemble.
  • Intensifier la collaboration entre sous-traitants et ingénieurs, responsables et directeurs.

Renforcer les réseaux et la connectivité dans son usine, c’est profiter de certains bénéfices non négligeables :

  • Gestion et élimination des interruptions récurrentes des chaînes d’approvisionnement.
  • Adaptation rapide de la production à la demande grâce à la flexibilité de l’approvisionnement.
  • Protection contre les cyber-attaques.
  • Amélioration de l’utilisation des ressources.
  • Développement de la qualité et de la satisfaction client.

Vous l’aurez compris, le digital va permettre aux industriels français de relever les défis auxquels ils sont confrontés depuis des années. Les dirigeants sont-ils prêts à sauter le pas et les équipes accepteront-elles ce changement de méthode de travail ?

Revenir